Extension contemporaine d’une longère dans les Côtes d’Armor B3

Extension contemporaine

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

La maison d’habitation se compose de 2 niveaux inclus le RDC. Elle est en construite sur une parcelle située sur la hauteur d’un terrain présentant une topographie moyenne. Les abords de la construction comprennent un jardin en façades sud est, sud ouest et nord ouest et des parties herbeuses en périphérie.

Le volume de la construction existante est constitué d’un niveau RDC et d’un niveau R+1 sous couverture ardoises. L’ensemble est édifié en moellons de pierre à joints apparents. Les menuiseries existantes sont en bois peint ou en aluminium.

Il est envisagé dans le projet d’étendre la maison existante en façade arrière nord ouest. Le gabarit du volume construit se cale en sous face de l’égout de toiture existant afin de laisser le plan de couverture libre.

Cette extension, d’un seul niveau avec toiture terrasse non accessible, comprend uniquement une pièce de vie. Le bardage vertical est prévu en pin de type Douglas ou Mélèze qui sera laissé sans traitement. Un voile béton recoupe partiellement le corps de l’extension et sera traité en enduit teinté. Les menuiseries sont prévues mixtes (face extérieure en aluminium coloris gris moyen et face intérieure en bois). Un auvent glace sur structure acier protège des intempéries la sortie de cette extension. Le niveau RDC de l’extension se cale sur celui de l’existant.

Le corps de l’extension présente un volume rectangulaire, de 2 largeurs distinctes i et couvert en 5ème façade par une toiture terrasse. Le contraste recherché entre les deux volumes cherche à éviter tout effet décoratif et propose une différence de traitement des parois verticales existantes (maçonnerie de moellons pierre apparents) et projetées (bardage bois sans traitement, matériau non présent dans la construction existante).

FacebookTwitterGoogle+Partager