Haras de Lamballe

Maître d’Ouvrage : LAMBALLE COMMUNAUTE
Surface : 3 000 m² environ SHON
Conception : 2008/2009
Réalisation : 2010/2011
Mandataire : Serge Prioul, architecte DPLG
en association avec Didier Coldefy, architecte DPLG et Ronan Cariou, architecte d’intérieur CFAI
Coût : 4 500 000 euros TTC environ

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Contexte : les Haras de Lamballe (22) occupent un parc de 6 hectares au cœur de la ville depuis 1825. Des écuries, logements de fonction et bâtiments administratifs composent cet important patrimoine niché dans un écrin de verdure.

Lamballe Communauté, communauté des Communes de la région de Lamballe, souhaitait regrouper l’ensemble de ses services sur un seul site. Une écurie et un bâtiment de logements furent acquis à cette intention. Un concours fut lancé en 2007. L’équipe composée de Serge Prioul (architecte mandataire), Didier Coldefy (architecte) et de notre agence fut retenue.

haras-lamballe-reabilitation-communaute-de-commune-interieur-avant-apres{ Avant / Après }

Projet : le projet a été réparti sur les 2 bâtiments acquis : le bâtiment Saint Martin  et l’écurie de Penthièvre. Le projet, situé dans une ZPPAU, devait répondre au label HQE.

2 extensions furent décidées de part et d’autres des extrémités du bâtiment Saint Martin. Les services furent répartis entre les 2 bâtiments :

– écurie Penthièvre : la mission locale, le PIJ, le point info jeunes, la MSA, les salles de réunions ;

– bâtiment Saint Martin : les bureaux de la communauté de communes.

Les bâtiments furent vidés en intégralité, l’état des structures et des aménagements étant incompatibles avec les besoins du projet. Certains éléments purent toutefois être conservés et réutilisés dans le projet..

haras-lamballe-reabilitation-communaute-de-commune-exterieur-avant-apres{ Avant / Après }

L’aménagement des 2 bâtiments comprend de vastes halls traversants avec des dégagements latéraux englobant les différents espaces de réception du public. Dans l’ancienne écurie, le hall englobe les 2 niveaux et les volumes latéraux sont fortement ouverts pour renforcer le sentiment de connexion des différents services.

Pour les 2 bâtiments, nous avons conçu un projet contemporain respectueux de l’architecture initiale des lieux. L’architecture intérieure du projet a également consisté à l’écriture d’un dialogue entre simplicité et pérennité des matériaux, entre présence et insertion discrète de la technologie. La salle des assemblées, pièce maitresse du bâtiment, se compose d’un hémicycle encastré dans un gradinage courbe en pente douce. Le côté statutaire de la salle est joyeusement bousculé par la présence volontairement inorganisée de sièges de couleur.

Le chêne de fil (bois de pays), le sol sombre (à l’image des anciens pavages patinés) et le métal (des anciens box) sont des éléments récurrents dans le traitement des différents niveaux du projet.

La démarche HQE et de développement durable ont été intégrées notamment par une isolation renforcée, une ventilation double flux, un chauffage à condensation, 255 m² de panneaux photovoltaïques, des brise-soleil, la récupération des eaux pluviales et la gestion des éclairages.

 

 

FacebookTwitterGoogle+Partager